L’éloge des femmes passives, par Patricia Legouge

Les représentations de la sexualité dans la presse adolescente

Pour décrire les sexualités contemporaines, le paradigme d’une « révolution sexuelle », dont le point d’orgue serait la « démocratie sexuelle » théorisée par André Béjin, est souvent utilisé. La « démocratisation de la sexualité » se caractérise par le « principe égalitaire de troc des orgasmes » qui se serait substitué à la seule satisfaction des hommes lors des relations hétérosexuelles. L’évolution des rapports sociaux de sexe et la libéralisation de la sexualité auraient permis l’émergence de cette démocratie sexuelle. Il est vrai que les enquêtes consacrées aux sexualités contemporaines révèlent que les conduites sexuelles des hommes et des femmes ont tendance à se rapprocher. Pourtant, la sexualité n’échappe pas pour autant à des injonctions.

La suite sur http://lmsi.net/L-eloge-des-femmes-passives

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *